Follow by Email

10 juin 2015

Capitaine Serafina





La suite des Aventures de Serafina : un deuxième album inédit en France, au charme intemporel, par Laurent de Brunhoff (Babar).

« Serafina a décidé de descendre la rivière sur son propre voilier, Le Libellule.
– Nous mettrons nos valises dans le youyou derrière nous, propose Hugo. »

Quand arrive la fin des vacances d’été, passées chez Grand-mère Girafe, il est temps pour Serafina de rentrer chez elle en compagnie de tous ses amis, Ernest le crocodile, Beryl la grenouille, Patrick le lapin et Hugo le kangourou.
Mais, surprise ! Au lieu de prendre le train, la petite bande va descendre la rivière à bord du voilier Libellule, pour un grand voyage... jusqu’à la mer !
C’est sans compter sur la terrible tempête que doivent affronter nos courageux compagnons... arriveront-ils sains et saufs ?
Heureusement, tout est bien qui finit bien pour l’aventurière ! Les parents de Serafina sont ravis d’accueillir leur petite girafe.
Jusqu’au prochain épisode !...

Un charme désuet qui rappelle les classiques de Babar, les illustrations sont imprimées en 4 tons directs d’une très grande fraîcheur.

EN LIBRAIRIE LE 10 JUIN 2015
Dès 4 ans / 40 pages / relié / 21 x 27,5 cm
EAN : 9782330050603 / 14,90 €

Laurent de Brunhoff est né le 30 août 1925 à Paris. Il opte pour des études de peinture à l’Académie de La Grande Chaumière. À la mort de son père, Jean de Brunhoff, créateur de Babar, il prend le relais et signe plus de la moitié des albums. Dès l’après-guerre, il se lance dans une production abondante. Outre Les Aventures de Babar, Laurent de Brunhoff a aussi inventé ses propres personnages dont Serafina, et travaillé pour les éditions scolaires Hachette et Nathan. Il vit aux États-Unis depuis 1985.

21 mai 2015

Beau et bon








Un livre de photographies tout simple pour les petits, sur les premières sensations à travers des images « en deux temps ».

« Par quel miracle la mer que l’on aime regarder donne le sel, sans qui nos repas seraient fades ? Par quel hasard, les fleurs multicolores renferment des essences qui enchantent notre existence ? Les nuages aux formes variées à l’infini se transforment en eau sans laquelle il n y aurait aucune vie possible. Le cochon est rose et j’aime le jambon... Attention, ce qui est BEAU peut être BON ! » Julien Baer

Boire du lait ou un verre d’eau fraîche, sentir bon comme maman ou papa, ça tient à quoi ? À deux photos, deux phrases (C’est beau, puis C’est bon) qui, tout en douceur et en surprises, suggèrent contemplation et transformations. À l’abeille qui butine en gros plan répond l’éclat d’un pot de miel au soleil. À la toison fournie d’un mouton succède le confort d’une fillette blottie dans son gilet pure laine ! Des décors bucoliques ou citadins, un léger décalage, voire décadrage, des mises en scène « l’air de rien » (la baguette de pain figée au vol dans un ciel bleu azur, l’appétissant saucisson entamé enfoui dans l’herbe) ouvriront aux plus petits des pistes sur leurs sensations au quotidien.
Un livre à partager entre adultes et enfants, qui déclenchera un dialogue sur l’image, ce qu’elle dit, ce qu’elle suggère et ce qu’on imagine à travers elle. Un regard délicat sur l’enfance qui évoque les albums photographiques de Bruno Munari, par un
artiste-photographe exposé.

EN LIBRAIRIE LE 20 MAI 2015
Dès 3 ans / 56 pages / relié / 25 x 17 cm
EAN : 9782330050597 / 14,90 €

Auteur, compositeur, interprète, Julien Baer a signé quatre albums chez Universal et publié deux livres-disque chez Actes Sud Junior avec des dessins de Philippe Katerine Milanimo, Le loup est un loup pour l’homme. Il aime les montagnes, la mer et la moto (dans le désordre). Il prend aussi des photos qu’il a exposées à la galerie Chappe à Paris et lors de la Nuit des Images au musée de l’Elysée à Lausanne. Il aime les tamanoirs, le couscous et AronChupa. Enfin, il habite toujours Paris qu’il envisage régulièrement de quitter et ne va jamais au cinéma, mais, tous les dimanches, au marché aux puces.

Cache-cache dinos

                             
                                     
Un album malicieux envahi par toutes sortes de dinosaures, où le plus malin n’est pas forcément le plus grand.

« Il y a longtemps, très longtemps, tellement longtemps que personne ne se souvient de ce temps-là, gambadaient des dinosaures par ici et par là... »

Le souci, c’est qu’à cette époque, il n’y avait ni télévision, ni jeux vidéos, ni livres, ni terrain de foot... et les grands dinosaures s’ennuyaient tellement qu’un jour, ils décidèrent de se mettre à courir après les petits. Enfin, ils s’amusaient ! Mais les petits dinos, plus du tout.
Un soir, ces derniers se réunirent pour trouver une idée qui empêcherait les grands dinos de leur pourrir la vie... Une partie de cache-cache, par exemple ?...

Un petit album qui file à toute vitesse, où les mignons petits dinosaures, bien plus vifs que les grands, vont s’en sortir grâce à leur intelligence !
Des illustrations vivantes pour une histoire pleine d’humour qui met en scène des dinosaures, tellement appréciés des enfants.
Le deuxième opus de la collection Les petits albums hélium.

EN LIBRAIRIE LE 06 MAI 2015
Dès 3 ans / Relié, 40 pages / Relié / 18 x 23 cm
9782330049379 / 11,90 €

Gaëlle Mazars est originaire du Sud-Ouest. Elle a fait des études d’arts graphiques et de communication à l’école Estienne. Elle vit désormais à Paris, où elle est graphiste. Elle écrit aussi pour les enfants.

Après avoir suivi des cours d’arts appliqués à l’ESAM, Jean-Baptiste Drouot est devenu illustrateur et graphiste. Il a également illustré La Fourmi et la cigale de Françoise Sagan (Stock, 2010).

29 avril 2015

Dans la forêt des masques

Un grand livre de masques associé à une aventure haletante à travers la forêt, pour jouer à se faire peur...

« Un matin de printemps, un chasseur arrive dans la forêt. Attention, attention ! Qui va t-il attraper ? Vite, sortez vos masques et courez vous cacher ! »

Un jeu de cache-cache dans la forêt entre un chasseur et ses habitants : la renarde et ses petits, le tigre, le singe, le chevreuil, le géant et le lutin... Ce n’est pas le plus grand qui fera décamper le chasseur ! De somptueuses images aux mille détails et des masques stylisés par un illustrateur affichiste qui imagine des masques inspirés des traditions primitives.
Les masques sont prédécoupés et à placer sur les visages pour se raconter des histoires !

EN LIBRAIRIE LE 29 AVRIL 2015
Dès 5 ans / 40 pages / broché / 27 x 32 cm
EAN : 9782330047870 / 15,90 €

Laurent Moreau est diplômé de l’école des arts décoratifs de Strasbourg. Après avoir montré ses carnets de dessins, il a publié chez hélium Les Beaux Instants, A quoi penses-tu ?, vendu dans de nombreux pays, Après et Ma famille Sauvage. Il réalise aussi des photos au Polaroïd et conçoit affiches et programmes culturels. Son travail est visible sur zeroendictee.free.fr/ et http://laurentmoreau.tumblr.com/Laurent Moreau vit à Strasbourg.